Les oeufs de Gertrude

Publié le par CONFIANCE

Dans la basse-cour, il y a bien longtemps vivait une poule myope et toujours distraite : Gertrude.

Tout le monde était désolé de la voir triste. Elle pondait ses oeufs n'importe où et ne les retrouvait jamais. Pas d’œufs, pas de couvée ! Gertrude aurait bien voulu voir courir autour d'elle de beaux poussins comme en avaient ses amies dès le retour du Printemps.  

Les habitants de la basse-cour se réunirent pour trouver une solution. "Si elle ne trouve pas ses oeufs, dit l'oie, c'est parce qu'ils sont très pâles. Nous allons les peindre de toutes les couleurs".
Le canard plongea dans la mare pour ramener le vert des nénuphars. La pintade alla cueillir dans la prairie le jaune des boutons d'or. Le lapin rapporta le jaune clair de la primevère. Le dindon découvrit la violette cachée dans le fossé. Enfin le pigeon était allé chercher très loin du bleu. Peut-être était ce un morceau de ciel... Les oeufs étaient magnifiques. Les enfants ramassèrent les oeufs pour Gertrude et les posèrent dans son nid.
 Les cloches se sont mises à sonner pour donner un air de musique à la grande fête de Pâques. C'était il y a bien longtemps.
 
Mais désormais à  Pâques, la basse-cour continue, chaque année, de colorier les oeufs que les enfants dénichent là où la famille les a cachés.  

Alors, cherchez bien, vous les découvrirez, ils sont aussi beaux que ceux de Gertrude.

(Conte de Claude Martin).

Commenter cet article

daniel 20/05/2011 07:36



c'est magnifique ; bravo